De nouvelles mesures annoncées dans les aéroports

Depuis mars 2015, de nouvelles mesures annoncées par la DGAC sont venues renforcer la sécurité au sein des plus grands aéroports français mais également européens. Vigipirate étant déjà à son niveau maximum depuis plus d'un an, il n'a pas pu être augmenté. C'est donc de nouvelles mesures de sûreté qui vont venir compléter le plan actuel, à commencer par la sécurité des bagages en cabine. Paul Schwach, directeur du transport aérien à la DGAC a annoncé une multiplication des fouilles aléatoires des bagages ne descendant pas en soute, et un passage au détecteur d'explosif au moment des contrôles, avant l'embar-quement. Les risques d'explosion en vol étant considérés par l'Europe comme l'une des principales menaces pesant sur le transport aérien.

Cette mesure particulière sera la seule à toucher directement les passagers. Il faudra en effet s'attendre à des contrôles plus lents avant d'embarquer. Les compagnies aériennes ont déjà été prévenues afin de pou-voir communiquer cette information aux voyageurs. Les employés des aéroports devront être formés à ces nouvelles pratiques, leur mise en place pourrait donc être très progressive et s'étaler sur plusieurs mois.

La DGAC a annoncé également le renforcement de la sécurité dans certains aéroports étrangers notamment africains. Paul Schwach a cité "les problèmes rencontrés par la compagnie Air France dans l'aéroport de Nouakchott" en Mauritanie.

Enfin, il faudra attendre septembre 2015 pour une mise en place d'un PNR (Passager Name Record) à la française. Cette mesure déjà mise en place aux Etats-Unis collecterait pas moins de 42 informations sur chaque passager arrivant ou quittant l'Europe : préférences alimentaires, numéros de cartes de crédit... Ces informations seraient conservées pendant 5 ans et pourraient être communiquées aux organismes luttant contre le terrorisme. Néanmoins, la mise en place d'un PNR reste controversée, elle enfreindrait la Charte européenne des droits fondamentaux.